poin-poin
Bannière

 
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

CAPTAIN BEEFHEART Part 5

E-mail Imprimer PDF

Trois compléments indispensables.

Grow Fins: Rarities 1965-1982 (1999)

Coffret de 5 CD (publié aussi en vinyle en plusieurs volumes), où l'on trouve des inédits de Captain Beefheart, des pistes live datant de 1966, des acétates démos de 65 et 67 pour le premier CD. Des prises live de 68, dont les deux morceaux enregistrés au Midem en France sont réunis sur le deuxième CD. Les CD 3 et 4 sont consacrés aux sessions d'où sortira Trout Mask Replica - pour fans hardcore ultimes. Ce sont des bandes de travail enregistrées dans la maison du groupe à Woodland Hills. Le dernier CD est constitué de titres live qui s'étalent entre 1969 et 1980 avec comme témoignage historique marquant My Human Gets Me Blues enregistré fin 69 au festival d'Amougies. Le livret est une source irremplaçable d'informations, avec de très nombreux propos tenus par les musiciens du Captain, et qui souvent éclairent d'une lumière inédite l'histoire et les processus créatifs en œuvre dans le groupe. Et vous ajouterez quelques bandes vidéo live pour assaisonner le tout, disponibles sur le CD 4 (videos visibles sur ton tube à toi désormais !).

 

The Dust Blows Forward (1999)

Compilation sur deux CD, publiée par Rhino, qui retrace toute l'épopée des débuts en 66 jusqu'au dernier album en 1982. Livret riche et informatif, belle iconographie. Indispensable aux gens pressés qui veulent découvrir en allant à l'essentiel. Choix des titres irréprochable et on trouve dans cette sélection le blues enregistré en 1978 (et publié en single) avec Ry Cooder et Jesse Davis, Hard Workin' Man, pour le film Blue Collar. Où Beefheart renoue avec le blues le plus rugueux comme ceux qu'ils chantaient à ses débuts.

The Spotlight Kid Outtakes

En 2005 ont refait surface des bandes remontant aux sessions de Spotlight Kid et depuis, grâce au travail acharné de quelques fans, l'intégralité de celles-ci est enfin disponible. Il faudra se démener un peu et fouiller sur le net mais il existe un pack de trois CD qui regroupent les sessions d'octobre et début novembre 71 au Record Plant de Los Angeles ainsi que celles de début 72, probablement mises en boîte à l'Amigos Studio, Sherman Oaks, North Hollywood. C'est peu dire que l'écoute de ces enregistrements est capitale (tout du moins pour ceux, amateurs, qui voudraient pénétrer plus loin l'univers du leader et de son groupe, et mieux comprendre le processus de création mis en œuvre). On y découvre des perles admirables qui n'auraient pas dû ainsi être si longtemps enfouies dans la glaise du temps, et des versions de titres qui plus tard réapparaîtront sur Shiny Beast ou Doc At The Radar Station. Sur le CD2, beaucoup de bandes instrumentales de chansons à paraître sur Spotlight ou Clear Spot. Le son y est assez exceptionnel excepté pour les sessions acoustiques de début 72 où Beefheart chante le blues en rendant hommage à Howlin' Wolf et Big Bill Broonzy, interprétant des versions de Down In The Bottom et Key To The Highway. Espérons qu'un jour une sortie officielle sera envisagée.

Et en live ?

Depuis quelques années déjà, on peut trouver des enregistrements live du groupe et de son leader. Le plus souvent de peu estimables bootlegs où sont compilés des bouts de bandes de concerts ou de shows radio. Il y a même pléthore de ce genre d'objets qui satisferont la curiosité d'une petite partie des admirateurs trop vite transis, mais qui pourraient décourager les oreilles les mieux disposées. Gageons que dans les mois à venir, il en sortira d'autres. Souhaitons surtout qu'enfin un réel travail d'édition fasse parvenir à nos oreilles quelques bandes de très bonnes qualités qui, infailliblement, doivent bien exister quelque part. Courte sélection d'enregistrements qui présentent un intérêt historique ou dont le son est excellent.

Live at Bickershaw Festival North West England 1972 (2007)

Commençons par signaler l'existence de ce concert donné en Angleterre en 1972. Un sacré document qui, il y a trois ans, fait surface sur Ozit Records. La formation est celle qui enregistra Clear Spot. L'intérêt réside dans le fait que peu de documents live de cette époque circulent, exceptées quelques images sur la toile extraites d'émission télé. Point faible de l'objet, le son. Boueux le plus souvent, difficile de discerner correctement les instruments, beaucoup de saturation. Quant à la voix de Beefheart, elle est souvent perdue au fond des enceintes. De plus, la piste 14 semble n'être pas celle indiquée sur le livret. Celui-ci annonce Golden Birdies alors qu'en réalité cette dernière est enchaînée au titre 13 (Steal Softly Thru Snow). Pire encore la piste 14 serait, si on en croit le site Captain Beefheart Radar Station, un outtake de Shiny Beast, Run Paint Run, plus tard présent sur Doc & The Radar Sation, dont le son aurait été trafiqué pour sonner comme le reste du concert. Bref comme souvent avec les bootlegs plus ou moins officialisés, n'importe quoi ! Pour les complétistes hardcore. Une réelle patience sera néanmoins nécessaire pour apprécier l'ensemble.

Live London '74 (2006)

Enregistré pendant la tournée destinée à promouvoir les deux albums parus chez Virgin en 1974, Unconditionally Guaranteed et Bluejeans & Moonbeams, ce concert fut capté au Théâtre Royal, Drury Lane. Beefheart est accompagné par le groupe qui fut donc surnommé le Tragic Band. Alors oui, certes, la musique y est jouée de manière très traditionnelle, un blues rock sans réelle folie ou audace, hormis l'harmonica et la voix du chanteur. Abba Zaba y est à peu près massacré, les musiciens, appliqués, ne comprenant visiblement pas cette musique. Pourtant, allez savoir pourquoi la plupart des titres demeurent bien agréables à entendre et surtout fournissent la preuve que le Captain est un excellent chanteur de blues. Le son y est tout à fait excellent. Virgin avait eu le projet d'éditer cet enregistrement, mais les critiques qui avaient accueilli les deux albums studio les en ont dissuadé. Deux des titres présents, Mirror Man et Upon The My Oh My, étaient parus en 1975 sur la compilation Virgin, V. Peut constituer une bonne entrée en matière tout en sachant que la musique ici présentée est loin d'être représentative de l'œuvre du chanteur. L'instrumental, Sweet Georgia Brown, est une véritable plaie à zapper dare-dare. En revanche belle version de This Is The Day (si seulement le flûtiste avait pu faire sa pause à ce moment-là !).

I'm Going To Do What I Wanna Do: Live At My Father's Place 1978 (2000)

Publication par Rhino Handmade et disponible seulement en VPC par internet, ce double CD présente Capatain Beefheart & The Magic Band enregistré en public à Long Island, New York le 18 novembre 1978. Son impeccable, show exceptionnel avec la formation qui a, la même année, mis en boîte Shiny Beast (Bat Chain Puller). Le répertoire puise à différentes époques, allant chercher Safe As Milk, Moonlight On Vermont, Dropout Boogie pour les intégrer à des compositions plus récentes. Dorénavant disponible sous un autre label et sous une autre pochette (probablement un bootleg).

 

 

 

Amsterdam' 80 (2010)

Enregistré au Paradiso d'Amsterdam le 1er novembre 1980 avec la formation présente sur Doc At The Radar Station, excepté John French, une nouvelle fois parti, et remplacé à la guitare par Richard Midnight Hatsize Snyder, et sans Bruce Fowler. Le son est exceptionnel. Une bonne partie du dernier album en date est jouée avec quelques autres titres piochés au gré de la discographie du leader, comme Abba Zaba, Dropout Boogie, Safe As Milk, Veteran's Day Poppy (époque Trout Mask), Kandy Korn etc. Cette même année le groupe jouera à Paris et sera filmé pour l'émission Chorus. Le concert est disponible sur le site de l'INA. Film et disque incontournables pour l'amateur.

 

Pour en savoir plus, un peu de lecture (en anglais et en français, un peu).

Trout Mask Replica de Kevin Courrier (ed. Continuum)

Beefheart: Through The Eyes Of Magic de John "Drumbo" French (Ed. Proper)

Lunar Notes: Zoot Horn Rollo's Captain Beefheart Experience par Bill Harkleroad et Billy James (Ed SAF Publishing Ltd)

Captain Beefheart : the biography par Mike Barnes (Ed. Omnibus Press)

Captain Beefheart and his magic band(s) par Benoît Delaune (Ed. Le Mot et le Reste, avril 2011)

Captain Beefheart par Guy Cosson (Ed. Parallèles, 1994, épuisé)

 

Et encore ?

Il existe un groupe nommé Magic Band, constitué d'anciens musiciens de Beefheart, qui a publié des disques où la musique de ce dernier est jouée, le plus souvent sous forme d'instrumentaux. On y retrouve Gary Lucas (de la dernière mouture du groupe), John French, Mark Boston, Denny Walley (présent sur l'album perdu, Bat Chain Puller, de 76).

Back To The Front (All Tomorrows Parties 2003)

21st Century Mirror Man (Proper Records 2005)

Part 1

Part 2

Part 3

Part 4

Captain Beefheart Radar Station


Mis à jour ( Lundi, 14 Septembre 2015 09:52 )  

Poin Flash

LA ZICMUCHE, le "blog lamentable", les girafons... Rejoignez LE FORUM POIN-POIN.

 

MIXTAPES téléchargez (c'est gratuit) the fabulous Mixtape Poin-Poin 1 - Mixtape Poin-Poin 2 - Battle Cidrolin/Rhume - Battle Rhume/Dahu - Battle Rhume Duclock - Battle Waka/Rhume

 

POLAR D'HIVER : le 27e numéro de L'Indic, le "noir magazine", est arrivé. Avec Tom Cooper, Alain Damasio, les Utopiales, les chros, et des tonnes de façon de se faire dessouder dans la neige. Sommaire ici.