poin-poin
Bannière

 
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home Dressez vos esgourdes Hardcore COUGARS - Pillow Talk - 2005

COUGARS - Pillow Talk - 2005

E-mail Imprimer PDF

cougarsRare de pouvoir conseiller un album aussi bien au fan de Chicago Transit Authority qu'à celui des Saints de Prehistoric Sounds, de Jesus Lizard ou d'Unsane. C'est pourtant le cas avec les Cougars, qui accouplent une section de cuivres à du noise tout ce qu'il y a de plus authentique, assorti d'un vocaliste, Matthew Irie, dont la filiation avec David Yow se ressent tout autant sur le plan du flow que des textes.

C'est leur second album, un EP intermédiaire ayant été encensé il y a un an par votre serviteur. Dommage que ce groupe ne puisse en l'état espérer aux premières places, la faute à deux caractéristiques rédhibitoires : d'une part l'absence complète de mélodies vocales, os à ronger désormais indispensable à l'occidental contemporain qui parvient même à en discerner chez un Bono(s), d'autre part le contenu des paroles, sorte de gonzothèque porno où les différentes "spécialités" sont à peu près toutes représentées avec une certaine préférence Cougars1pour l'ondinisme, la scatologie et les reniflettes de substances poudreuses ou de culottes sales.

Le point d'org-ane, aussi bien musical que (s)(t)ex(t)uel, c'est le monstrueux "Shitstorm", où le rythme se calme mais où la tension atteint son acmé, tension justifiée par une shit party imminente ("I'm walk'n through a shitstorm baby / I can't take no more" ce à quoi une voix féminine répond un "I can't hold on" dont la suavité ne dissimule guère ce qu'elle n'arrive plus à retenir). Il faut remonter au fameux "Constipation Blues" de Screamin' Jay Hawkins, et encore dans un contexte moins sexuel et plus fonctionnel, pour voir, ou plutôt entendre, la merde humaine mise aussi clairement en musique. A croire que la parenté avec ces bons vieux Chicago Transit Authority, vient moins de leur origine géographique commune que du transit de leur nom.

Tout ceci ne suffirait pas à en faire un bon disque et finalement l'affaiblirait plutôt car, cougars2tel quel, ce tapis de clous sonores supporterait mieux des propos un peu plus consistants (si l'on ose cette métaphore). A noter que c'est bien le grand manitou local, Steve Albini, qui se charge de produire cet octuor.

En l'état, Cougars est un des meilleurs groupes de la planète, il ne reste plus qu'à souhaiter les voir sur scène dans le pays des auteurs des 11000 verges et du Manuel de civilité à l'usage des jeunes filles, car la rumeur veut que sur scène l'orage sonore soit à la hauteur du shitstorm.

4 poin et 3 quarts / 5

Chronique parue dans Crossroads

cougars3

 

On peut écouter 2 titres ici http://www.myspace.com/cougars sans oublier notre meupeutreux dans la rubrique appropriée







Autre chronique| Cougars - Nice, Nice

 

 

Mis à jour ( Dimanche, 03 Août 2008 18:19 )  

Poin Flash

LA ZICMUCHE, le "blog lamentable", les girafons... Rejoignez LE FORUM POIN-POIN.

 

MIXTAPES téléchargez (c'est gratuit) the fabulous Mixtape Poin-Poin 1 - Mixtape Poin-Poin 2 - Battle Cidrolin/Rhume - Battle Rhume/Dahu - Battle Rhume Duclock - Battle Waka/Rhume

 

POLAR D'HIVER : le 27e numéro de L'Indic, le "noir magazine", est arrivé. Avec Tom Cooper, Alain Damasio, les Utopiales, les chros, et des tonnes de façon de se faire dessouder dans la neige. Sommaire ici.