poin-poin
Bannière

 
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home Peinture Anne Van Der Linden - Exposition

Anne Van Der Linden - Exposition

E-mail Imprimer PDF

avdltetesLes peintures d'Anne Van Der Linden ne vous sont pas inconnues si vous avez lu le premier chapitre inédit des Variations scatologiques de Bob O'Neill placé sur ce site (ici), car j'utilisai certaines d'entre elles qui convenaient parfaitement au thème : les anges. Bien sûr, comment pouvoir concilier les anges dont on discute depuis toujours le sexe, et les peintures d'Anne Van Der Linden dont Jean Rouzaud, dans la préface de La caverne sentimentale, livre paru en 2000 et compilant quelques dizaines de dessins et de toiles, se lamentait en ces termes :

"Mais pourquoi tu mets toujours des bites sur tes toiles ? ... Et énormes en plus. Des matraques...C'est lourdingue à force ! ... On a compris ! .... Des queues, des membres ... Et les boyaux et autres bouts de viscères, c'est quoi ? Avoir ça sous les yeux à longueur de journée c'est catastrophique ! ... Tu veux écœurer les acheteurs ? Ils ne mettront jamais ça chez eux, ou alors dans un petit coin, péniblement. Y'a pas que des obsédés comme toi sur la terre..." ? (préface entière à lire ici)

Et bien c'est que l'angélisme traité par Bob O'Neill et par Anne Van Der Linden est du même univers, un univers qui fait fi de la pudibonderie certes, mais aussi de l'abord "rire sous cape" ou grivoiserie franchouillarde, même rénovée comme on la trouve à foison sur le net.

 

Anne Van Der Linden, comme Lyzane Potvin, affronte la viande humaine de facavdlcave, mais, plutôt que celle de la femme, c'est celle de l'homme en érection, ce machin flasque devenant rondin de chair d'où peut jaillir à tout instant un liquide lactescent pourvoyeur de progéniture potentielle, étant, je veux bien le croire, une source de fascination pour les êtres qui n'en possèdent pas, comme l'est pour nous cette fente aux replis toujours changeants et aux productions si variées. Et que ce soit des femmes montre que ce n'est pas là, comme en furent taxés les pauvres hommes qui partagèrent ces obsessions, que caution artistique de mâle libidineux, névropathe et pervers, case où furent rangées, c'était pratique pour en désamorcer l'impact, les Molinier et consort (ou Costes dont elle fut la partenaire de scène quelques temps pour "faire des choses interdites" dit-elle, comme "faire pipi debout").

avdlanneAnne Van Der Linden est née en 1959, et cela me la rend, moi qui partage son âge, très "sororale". En effet, que faire de ces idées fixes corporelles quand on parvient à l'âge où le sien commence à se déglinguer et à prendre une allure de plus en plus incongrue dans de telles activités ? On pourra interroger ses peintures d'ici peu car, raison de cette chronique, elle va exposer du 8 novembre au 11 décembre prochain à la Galerie Les Singuliers, exposition intitulée "Un monde de brutes" dans lequel on s'amuse en pensant qu'Anne Van Der Linden suggère qu'elle en est le gramme de finesse mais finalement pourquoi pas.

Illustration : j'ai choisi ces "Têtes coupées" qui répondent à la fois à la "Salomé" de Gustave Moreau et à l'Oeil chaste n°15 (remis en publication du coup car, même si personne ne s'en était aperçu, je l'avais retiré devant l'indifférence générale qu'il avait soulevé, mais sa mise en ligne retrouve là une sorte de justification).

Quelques liens pour en savoir plus. D'abord celui qui permet de voir ses peintures (ici), un autre où elle fait quelques commentaires (ici) et enfin un dernier où Hélène Girard parle d'elle ().

A partir du 8 novembre : GALERIE LES SINGULIERS, 138, boulevard Haussmann 75008 Paris Tél : 01 42 89 58 38 Fax : 01 42 56 31 50 Lundi-vendredi 10h30-13h & 14h-16h mercredi 17h-21h et sur R.D.V.

Mis à jour ( Mardi, 03 Octobre 2006 23:24 )  

Poin Flash

LA ZICMUCHE, le "blog lamentable", les girafons... Rejoignez LE FORUM POIN-POIN.

 

MIXTAPES téléchargez (c'est gratuit) the fabulous Mixtape Poin-Poin 1 - Mixtape Poin-Poin 2 - Battle Cidrolin/Rhume - Battle Rhume/Dahu - Battle Rhume Duclock - Battle Waka/Rhume

 

POLAR D'HIVER : le 27e numéro de L'Indic, le "noir magazine", est arrivé. Avec Tom Cooper, Alain Damasio, les Utopiales, les chros, et des tonnes de façon de se faire dessouder dans la neige. Sommaire ici.