poin-poin
Bannière

 
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home Info Poin Poin poin-poin science - Une nouvelle paraphilie

poin-poin science - Une nouvelle paraphilie

E-mail Imprimer PDF

idiotL'Académie Internationale de Psychiatrie vient de publier la première description clinique d'une nouvelle paraphilie baptisée la 4wheeldrivophilia (4WDophilia), en français la 4x4ophilie, déjà appelée par les jeunes internes les "enculeurs de pot d'échap". Déjà, de nombreux indices concordaient pour suspecter que les possesseurs de 4x4 étaient atteints d'un syndrome à connotations sexuelles fortes : désir de voir le monde de plus haut, attitude arrogante, air méprisant, conduite discourtoise, indifférence aux problèmes de pollution et d'encombrement occasionnés par leurs véhicules, tenue vestimentaire puante de mauvais goût, marmaille nombreuse et habillée de marques prohibitives, femelles vulgaires, bref il fallait être un psychiatre peu perspicace pour ne pas voir là de quoi établir un syndrome cohérent dans le manuel des désordres mentaux mieux connus sous le nom de DSM IV (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, quatrième édition).

Il manquait toutefois l'aspect purement sexuel de ce tableau clinique qui seul pouvait conduire à son inclusion nosographique et surtout à l'entreprise d'un traitement. Il a donc fallu ce cliché (voir photo ci-dessus) d'un patient pris en flagrant délit d'accouplement avec son véhicule pour que la docte académie soit enfin convaincue de l'existence de cette perversion sexuelle qui conduit (si l'on ose dire) celui qui en est atteint à introduire son sexe dans un orifice quelconque de l'objet mécanique tant convoité.

Le débat portait jusqu'à présent sur la faisabilité de cette union contre nature entre un humain et une machine et surtout sur l'orifice concerné. Les uns penchaient pour celui du réservoir d'essence (Sitre O'Hein et al. Having sex through the petrol reservoir hole: a feasability study in human. Journal of Sexual Psychiatric Disturbances. 2004,52(8):245-52), les autres pour le pot d'échappement (D. Woo & P. Jo. The exhaust hole as a way of penetration for the 4WDophilia subjects. Sexual Disorders and Car Driving. 2005,81(2):123-31). L'allume cigare avait même été proposé mais l'étude fut interrompue pour cause de graves brûlures du gland des premiers sujets testés et cette hypothèse fut abandonnée comme la vie sexuelle des cobayes qui bénéficièrent cependant en dédommagement d'une jolie somme (lire dans The Guardian "I lost my penis but I bought a 4WD with the indemnity", numéro du 4 juillet 2005). Le débat est désormais tranché avec cette preuve irréfutable que le pot d'échappement est bien le moyen utilisé par le patient pour copuler avec son engin (son sexe et son véhicule).

Jacques-Alain Miller, Lacanophile bien connu (même si l'orifice utilisé pour s'accoupler avec ce mort célèbre est encore inconnu) a déjà écrit un article placardé sur tous les murs de Paris où il anal-yse le con-tenu sémantique de véhi-cul-e, montrant que bien sûr, il ne lui avait pas "échappé" que seul le "pot", symbole du stade anal, pouvait faire office ce cul pour un tel coït.

Cependant cette photo a aussi plongé la communauté scientifique dans une profonde perplexité. En effet, il est clair que le patient revêt pour pratiquer son geste, des ustensiles vestimentaires féminins (bas et nuisette), travestissement absent des hypothèses actuellement proposées. Ce nécessaire accoutrement fait donc de lui non pas l'élément mâle pénétrant une femelle mais un élément femelle pénétrant une autre femelle. Ce para-lesbianisme entre un homme et un véhicule a incité le comité de pilotage de la psychiatrie mondiale à se réunir avec les membres de l'Automobile Club International pour mettre en commun leurs connaissances afin d'aboutir à une classification définitive de cette nouvelle affection mentale qui n'a pas fini de faire couler de l'encre, de la salive, de l'essence et du sperme. En attendant, elle nourrit des brochettes d'experts qui seraient sans cela fort désœuvrés. 

patrolOn notera pour l'anecdote que le comité a demandé que ne soit pas mis à leur disposition de 4x4 pour les amener sur les lieux de la réunion, par souci d'éviter toute dérision de la part de la presse satirique.

Enfin, on recherche activement l'individu capable d'avoir défoncé le cul du 4x4 pris ici en photo (voir ci-contre) en train d'essayer de se rafraichir le pot comme il peut après se l'être fait gravement catalysé.

Rocco Siffredi serait interrogé actuellement dans les locaux de la police.

Mis à jour ( Dimanche, 20 Août 2006 00:31 )  

Poin Flash

LA ZICMUCHE, le "blog lamentable", les girafons... Rejoignez LE FORUM POIN-POIN.

 

MIXTAPES téléchargez (c'est gratuit) the fabulous Mixtape Poin-Poin 1 - Mixtape Poin-Poin 2 - Battle Cidrolin/Rhume - Battle Rhume/Dahu - Battle Rhume Duclock - Battle Waka/Rhume

 

POLAR D'HIVER : le 27e numéro de L'Indic, le "noir magazine", est arrivé. Avec Tom Cooper, Alain Damasio, les Utopiales, les chros, et des tonnes de façon de se faire dessouder dans la neige. Sommaire ici.