poin-poin
Bannière

 
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home

LA VIE PRIVEE DES DAHUS, journal fainéant et cultureux - Janvier 2013

E-mail Imprimer PDF

Je sais que tu es beaucoup trop occupé, lecteur 2.0 : entre tes blagues sur les lasagnes de cheval et toutes ces photos d'amis en tongues à admirer sur Facebook, tu n'aurais pas eu le courage de t'attaquer à d'autres de mes épiques piqués du nez sur coussin en 2012. Cela m'a permis d'approcher d'un peu plus près mon éthique du peu en n'écrivant rien. Peut-être réaliserais-je un jour le cercle parfait en publiant un article sans texte; et je suis en cela beaucoup plus cohérent que Robert Louis Stevenson, dont les sages paroles s'accordaient peu avec sa sale manie de travailler avec acharnement: "Aujourd'hui, chacun est contraint, sous peine d'être condamné par contumace pour lèse-respectabilité, d'exercer une profession lucrative, et d'y faire preuve d'un zèle proche de l'enthousiasme. Il ne devrait pourtant pas en être ainsi. Cette prétendue oisiveté, qui ne consiste pas à ne rien faire, mais à faire beaucoup de choses qui échappent aux dogmes de la classe dominante, a tout autant voix au chapitre que le travail." (Une Apologie Des Oisifs)

Dessin: Stanislas Gros
Puisque parler du rock est devenu une discipline quasi universitaire - avec l'ennui qui va avec - , les annonces "RIP" netosphériques regorgent désormais d'hommages au moindre technicien qui aura enregistré avec panache l'aboiement du chien des Beatles.

 

lisa della casa

Mais nous n'aurons pas lu grand chose  sur le décès de Lisa Della Casa, soprano de premier plan du siècle dernier... j'ai pourtant ce vague pressentiment : Mozart, il ne faudrait peut-être pas l'oublier, malgré le retour de la Jungle en 2012. Et Lisa, elle savait le chanter l'ami Mozart !
Don Giovanni
, Les Noces de Figaros...La soprano était également réputée pour son jeu - car en effet on semble oublier que ces artistes là, se doivent aussi d'être acteurs. D'aucuns trouvent l'écoute d'un opéra trop longue, et l'achat trop onéreux. Les mêmes ne renâclent pourtant pas à s'offrir des compilations en vingt volumes d'inédits de titres qui auraient pu (du) le rester - ceux avec le chien des Beatles.


Lisa Della Casa - Ach, Ich fühl's ( La Flûte Enchantée, Mozart )
Lisa Della Casa - Crudele...Non Mi Dir ( Don Giovanni, Mozart )



Et si on faisait un point Hip - Hop ? Carrément. Même un point Hip-Hop français. Je sens les oreilles des gens qui saignent d'avance. Et pourtant...
Face aux grosses machines commerciales qui ont littéralement vidé une grande partie de la production française de sa substance, quelques groupes de yo! yo ! résistent encore, chacun à leur façon.
Il est tout de même désolant que la presse musical e, qui se targue de nous parler du sujet depuis que "aimer le rap" n'est plus tabou dans les milieux rock, ne cesse de porter au pinacle n'importe quoi ou de ne réagir avec justesse que des années plus tard. NTM fût copieusement raillé en son temps, aujourd'hui on  dresse des statues à Joey Starr, devenue icône branchée. On porte aux nues Booba en 2012, se sentant agréablement sale au maximum, alors que ce rappeur aujourd'hui tout en mousse et passablement débile développait une qualité d'écriture étonnante le temps de deux albums... il y a 10 ans de cela. ( Pour ceux qui cherchent de l'édenté , fautes de syntaxes inside, je recommande d'oublier Booba et de tenter les vilains Sazamyzy & Hype et leur Grand Banditisme Paris, une horreur explosive produite gangsta avec une rare qualité en France dans ce genre )

Mais l'équipe que je désire vraiment évoquer est celle de LZO Records. Quelques noms côté micro: Sept, Soklak, Ahmad.  Nonchalence chez Soklak, Acidité et justesse chez Sept, précision et phases à double-détente chez Ahmad. Une de leurs grandes réussites textuelles est de mêler à la fois efficacité, intelligence, critique, et amusement. Peu de rappeurs arrivent à mener leur satire et un discours pensé  sans tomber dans un pensum lisse, ou à  l'inverse à ne pas perdre tout propos pertinent au service unique de la punchline et du percutant.
Quant aux instrumentaux, toujours de haute tenue, leur force tient à ce qu'ils se tiennent toujours au service du flow et de la chanson. Et qu'on y trouve de belles horlogeries !

sept lartizan jeu du penduUn des boss et beatmaker du Label, Lartizan accordait  une interview  il y a peu que vous pouvez lire ICI, dont j'extraie ce fragment :  " Je veux absolument que notre label garde la possibilité d’accueillir  des gens qui n’ont pas du tout envie de jouer le jeu qu’on nous oblige à jouer aujourd’hui, qui peuvent passer six ans dans leur coin à faire leur vie, écrire un morceau par an et à la fin se contenter de faire un dix titres. S’ils n’ont pas envie de faire de live, de répondre à des interviews ou autres, je veux leur fournir une maison où ce profil là est apprécié et où les sorties sont adaptées aux volontés de chacun. On ne va pas leur dire « ok c’est bien ce que tu fais, on peut sortir un album mais est-ce que t’es prêt à faire ceci, cela… » "
J'aime les propos de cet homme. La qualité avant la quantité, gavés comme nous sommes de tonnes de boudins blancs de mp3 en terraoctet. Une vision non hystérique de la production culturelle, et l'esquisse d'une morale. Que ce discours soit tenu par un acteur hip-hop réjouit doublement, le pion est damé - le pion de celui qui prend les rappeurs pour des imbéciles. Les chanteurs de petites chansonnettes indies ou les grands romantiques de l'underground noir des mes noix en prennent pour leur grade, ça fait pan dans les plumes de leurs valeurs crâneuses !
- et il suffit de se promener sur la page Facebook de Sept pour pouvoir apprécier un bel esprit de partage - .

Vous trouverez de nombreux titres à écouter et des informations en suivant les liens du site LZO Records ainsi que leur Bandcamp.

Voici cependant quelques titres choisis récents:

Sept - Edito
Soklak  - La Malle
Ahmad - Big Ben
Mis à jour ( Jeudi, 29 Août 2013 21:26 )  

Poin Flash

LA ZICMUCHE, le "blog lamentable", les girafons... Rejoignez LE FORUM POIN-POIN.

 

MIXTAPES téléchargez (c'est gratuit) the fabulous Mixtape Poin-Poin 1 - Mixtape Poin-Poin 2 - Battle Cidrolin/Rhume - Battle Rhume/Dahu - Battle Rhume Duclock - Battle Waka/Rhume

 

POLAR D'HIVER : le 27e numéro de L'Indic, le "noir magazine", est arrivé. Avec Tom Cooper, Alain Damasio, les Utopiales, les chros, et des tonnes de façon de se faire dessouder dans la neige. Sommaire ici.