poin-poin
Bannière

 
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

KEITH MOON, la bombe humaine du rock (Camion Blanc)

Avant d'évoquer la biographie de Keith Moon de Tony Fletcher, parue chez Camion Blanc, laissez-moi poser une question qui me taraude depuis le moment où cette fille géniale, idéale, féerique, mélange subtil de classe, de gentillesse et de nichons bien placés, edelweiss souriant planté là exactement pour moi, me laissa pantois et désorganisé après avoir répondu d'un ton qui semblait laisser peu d'espoir à une existence euphorique, au moins pour les trente années à suivre : "Non, désolé, je ne veux pas sortir avec toi". Oui, pourquoi la vie se montre-t-elle parfois si méchante avec certains d'entre nous ? Même si, comme pour s'excuser de sa brutalité, elle sait y mettre les formes : la fille de mes rêves s'empressant dans la foulée de préciser qu'elle ne voyait pas d'objections à ce que nous restions bons amis.

Tentons une explication : parfois la vie s'ennuie à mourir. Dans ces moments là, somme toute dangereux pour son essence même, il lui faut un divertissement. Bien sûr, elle a les bactéries, les guerres, les tournois de bridge, la pornographie et bien d'autres facéties colorées, mais la vie, tel un enfant trop gâté, s'amuse bien plus en arrachant les pattes d'une mouche égarée qu'avec les centaines de jeux remplissant sa chambre. Ne la blâmons pas. Qui sommes-nous pour juger la vie ? Nous aussi, nous avons les guerres, les tournois de bridge, la pornographie et tout le reste, mais nous aimons davantage nous intéresser avec délectation aux petits malheurs qui frappent nos contemporains. Pendant ce temps-là, ça ne tombe pas sur nous, se réjouit une partie infantile de notre cerveau.

Mis à jour ( Lundi, 14 Septembre 2015 09:51 ) Lire la suite...
 

ARLT et leurs statanées spéculations musiquées

Arlt (aka Eloïse Decazes et Sing Sing) au feu ! Guy-Ernest Incohérent s'enflamme pour de la chanson françoise qui ne serait même pas de Morschwiller-le-Bas !

– cliquez sur l'image pour l'agrandir ou ici
arlt

MySpace ARLT - Une interview sur Chronic'Art

Mis à jour ( Mercredi, 30 Décembre 2009 13:05 )
 

OHM FACOM : le punk des potes sévères

Ohm Facom logo

Voilà un groupe qui ne se pose pas trop de questions. A tel point que quand on lui en pose une, un Ohm Facom a du mal à répondre. Les influences ? "Elles sont vite trouvées : le punk rock garage", affirme compendieusement le chanteur-guitariste Crado Facom (car, coïncidence qui ne lasse pas de m'ébaudir voire de me déconcerter, tous les membres du groupe ont Facom pour patronyme, un peu comme tous les Ramones ne s'appelaient pas Perez). Mais encore ? "Gun Club, les Cramps, Captain Beefheart, Kevin Ayers." L'objectif ? "Le principal, c'est de se fendre un peu la gueule." Avec un tel but et un tel diorama musical, il est évident qu'ils envoient loin la bouilloire de la parade des succès.

Samedi 12 décembre, au Picolo, à Saint-Ouen, tandis que les Puces finissaient de se remballer dans la froidure ombrageuse pour abandonner le quartier à son désert entrepophage, les Ohm Facom ouvraient la soirée organisée par les Barrocks. A la bonne franquette, un Marshall posé sur une chaise, façon 1-2-3-4 pied sur l'accélérateur de la fraiseuse dans les dents! D'emblée, la foule est non seulement saisie par le Bon Hard, mais promptement subjuguée par les rythmes et la tonicité. Des Filles se pâment, d'autres ont un épisode délirant.

Mis à jour ( Dimanche, 20 Décembre 2009 22:25 ) Lire la suite...
 
Plus d'articles...


JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL

Poin Flash

LA ZICMUCHE, le "blog lamentable", les girafons... Rejoignez LE FORUM POIN-POIN.

 

MIXTAPES téléchargez (c'est gratuit) the fabulous Mixtape Poin-Poin 1 - Mixtape Poin-Poin 2 - Battle Cidrolin/Rhume - Battle Rhume/Dahu - Battle Rhume Duclock - Battle Waka/Rhume

 

POLAR D'HIVER : le 27e numéro de L'Indic, le "noir magazine", est arrivé. Avec Tom Cooper, Alain Damasio, les Utopiales, les chros, et des tonnes de façon de se faire dessouder dans la neige. Sommaire ici.